WebPlusUn preloader

Pourquoi optimiser ses images pour le web ?

images

Suivre les meilleures pratiques de référencement des images afin d’en tirer le plus grand bénéfice possible : temps de chargement, accessibilité, etc.

Par exemple, cette page est développée en visant un confort de lecture (construction, longueur, couleurs) visible, et une optimisation (structure, poids,…) invisible, destinés à tous les écrans.

par le

Prenons un cas concret en partant de votre propre interaction sur internet : un site lent à s’afficher vous donne-t-il envie d’attendre ?

Lorsqu’on conçoit un site web, on ne peut passer à côté du critère de temps de chargement de chaque page sur un mobile ou sur un ordinateur. Le temps de chargement tient à plusieurs et différents éléments que sont le serveur utilisé pour stocker le site, le réseau de l’internaute pour recevoir les données, l’ancienneté de son appareil, la version de son navigateur pour les afficher, et… la qualité de préparation du site web lui-même. Cette qualité de préparation inclue l’optimisation des contenus textuel et visuel.

Le code est ce que le moteur de recherche lit réellement, et non la page telle que vous la voyez.

Qu’est-ce que l’optimisation d’une image ?

J’entends ici le fait de suivre les meilleures pratiques de référencement dès que nous ajoutons des images à nos pages afin d’en tirer le plus grand bénéfice possible en termes de confort de lecture pour vos visiteurs, de qualité d’indexation, et au final de classement sur les moteurs de recherche.

Plus précisément, cela signifie intervenir sur le format de l’image, sa résolution, sa taille, son poids, et aussi sur son encodage, sa présentation.

Bien que très visuel (nous parlons bien d’images, à savoir logos, photos, dessins vectoriels, etc.), un site doit pouvoir être compris par des non-voyants. Et le premier aveugle qui visite votre site n’est autre que le robot indexeur du moteur de recherche lui-même, celui qui vient mesurer votre place potentielle dans son classement. Le code est ce que le moteur de recherche lit réellement, et non la page telle que vous la voyez. Et s’il ne comprend pas, il met « en attente », genre « pas fini, on verra plus tard », voire pas classé du tout. C’est le critère d’accessibilité.

C’est exactement pour cela qu’il est si nécessaire de suivre les meilleures pratiques lorsque vous ajoutez des images à vos pages. La façon de les intégrer et de les positionner dans la page, les balises que vous utilisez, ce que vous écrivez dans les balises descriptives, les images que vous rendez visibles, tous ces critères sont importants pour les robots indexeurs qui lisent ce code.

Vers plus de visibilité

Mais l’optimisation ne va pas servir qu’à afficher votre site plus rapidement ou être lu par des malvoyants. La qualité d’indexation doit aussi permettre de classer vos visuels au sein de Google Images, une base de données de plus en plus utilisée pour faire des prospections. C’est donc une autre opportunité de vous rendre un peu plus visible sur les moteurs de recherche.

N'hésitez pas à partagez :

Cherchez un sujet…

… par étiquettes